Jackson nous parle d’éducation

A l’occasion de l’avant première du film SUR LE CHEMIN DE L’ECOLE à l’Institut du Monde Arabe, Jackson a expliqué à toute l’assemblée combien l’éducation était importante. Pour lui, pour sa communauté, pour son pays.

« Ne pas fournir une éducation aux enfants expose toute une génération à de grands risques » Human Rights Watch (HRW).

LIRE LA SUITE

Zahira, Jackson et Salomé présentent le film documentaire « Sur le chemin de l’école »

Dans le cadre de la promotion du film Sur le chemin de l’école, certains enfants comme Jackson, Salome, et Zahira ont pu voyager dans le monde entier. Ainsi, Zahira, Jackson et Salomé ont présenté Sur le chemin de l’école à l’Institut du film de Doha.

Jackson et Salomé ont également eu la chance d’animer l’avant-première du film à l’Institut français du Japon à Tokyo.

 

LIRE LA SUITE

L’éducation au Maroc

maroc2
DONNEES GENERALES

  • 35 599 000 habitants
  • 9% de la population vit sous le seuil de pauvreté (source : Banque mondiale).
  • Nombre de décès d’enfants de moins de 5 ans pour 1 000 naissances : 31 (source : UNESCO).

DONNEES SUR L’EDUCATION

  • 44% des adultes (c’est-à-dire les personnes de plus de 15 ans) sont analphabètes, dont 66% de femmes (source : UNESCO).
  • Le taux d’analphabétisme des jeunes atteint 20% (13% pour jeunes garçons et 28% pour les jeunes filles) ce qui témoigne à la fois de la faible qualité de l’éducation et des inégalités dont souffrent les filles, particulièrement en zones rurales (source : UIS).
  • Le Maroc consacre près de 6% de son PIB à l’éducation ; le budget de l’éducation représente 26% du budget national. Les financements se concentrent essentiellement sur l’éducation primaire et secondaire (source : UIS).

ANALYSE DES ENJEUX

  • 134 000 enfants au Maroc n’accèdent pas à l’enseignement primaire. Ce sont essentiellement des enfants vivant en zones rurales et issus de familles pauvres.
  • Les régions rurales font face à de plus grandes difficultés : les écoles sont peu et mal équipées, la distance représente un frein pour de nombreux enseignants (résultat : les enseignants en zones rurales sont souvent de jeunes enseignants sans expérience professionnelle).
  • 56% des enfants d’âge primaire non scolarisés sont des filles. Les inégalités entre filles et garçons s’accroissent au niveau de l’enseignement secondaire : 90% des garçons sont scolarisés en 1ère année du secondaire (correspondant au niveau 6ème en France) contre seulement 73% des filles.
  • La langue constitue une difficulté d’accès à l’éducation et freine les apprentissages des enfants issus de familles berbérophones (la langue officielle d’enseignement étant l’arabe).
LIRE LA SUITE
Change this in Theme Options
Change this in Theme Options