Sensibilisation à l’Université Paris 13 à Villetaneuse

 

A l’occasion de Savante Banlieue dont la thématique est cette année « En route pour les transports de demain ! » nous avons participé avec Jean Louis Dumas – doyen de la faculté de Bobigny où Zahira poursuit ses études– à des conférences face à de futurs élèves universitaires et projeté des épisodes de la série Les Chemins de l’Ecole.

Le périple des enfants de l’autre bout du monde sur les chemins de l’école Jean Luc Dumas, Paris 13 et Isabelle Raymond Delmas, Association « Sur le chemin de l’école » (campus de Bobigny et de Villetaneuse)

Nous présentons l’expérience d’une association intervenant dans plusieurs pays lointains et des régions isolées pour aider les jeunes à accéder à l’éducation scolaire, en particulier quand les conditions de transport sont si difficiles. A travers l’effort de ces enfants, illustré par des films, nous comprenons la valeur des études et chacun peut se reconnaître dans ces périples pour avoir la chance d’accéder au savoir. L’université représente parfois l’avenir, construit au bout de ces chemins suivis à cheval, à vélo, en fauteuil roulant ou à pied, et se doit d’accueillir tous les projets possibles.

Cette mini-conférence est intégrée dans l’Observatoire universitaire pour la responsabilité sociale en santé de l’UFR Santé médecine et biologie humaine, université Paris 13

 

LIRE LA SUITE

Quelques mots pour vous présenter CHANDA, notre nouvelle boursière en Inde à Jharia

Quelques mots pour vous permettre de mieux connaître CHANDA, notre nouvelle boursière à Jharia en Inde.

 

Les conditions socio économiques de la région, et plus particulièrement de Jharia, font que l’éducation y est négligée.
Beaucoup de familles, comme la famille de CHANDA, sont des fermiers sans terre qui migrent des villages de l’état de Bihar vers le bassin houiller de Jharia pour gagner un peu d’argent…

Le village où vit CHANDA jouxte la ville de Jharia, la cité du charbon. Son village est à l’image de toutes ces bourgades crées par des hommes en quête d’un travail et du minimum pour faire vivre leur famille. Sans eau courante, sans électricité, la vie est un combat pour les habitants du village.

Pour tenter d’améliorer ce quotidien difficile, CHANDA et les autres familles du village vivent d’un commerce anarchique : elles prélèvent du charbon dans la mine à ciel ouvert qui borde le village.

A Jharia, les enfants se lèvent à 5 heures du matin. Après deux heures passées à la mine, CHANDA se prépare pour rejoindre le Chemin de l’Ecole : les cours débutent à 10 h. Une heure tardive indispensable pour permettre aux enfants de traverser les campagnes locales.

En Inde, malgré les conditions économiques des pauvres, 98 % des enfants sont scolarisés au primaire.

Dans les classes de Jharia, les élèves sont si nombreux qu’ils portent un numéro et non pas un nom. Mais Chanda se sent heureuse dans sa classe, consciente du dévouement de ses professeurs.

CHANDA étudie en hindi, elle ne parle pas anglais. L’une des priorités de la bourse scolaire mise en place par l’association : lui permettre d’apprendre l’anglais et ce grace à Pinaki Roy, notre partenaire à Jharia.

 

LIRE LA SUITE

CHANDA, un vélo pour faire le Chemin de l’Ecole

Dans la bourse scolaire attribuée à CHANDA, nous avions prévu l’achat d’un vélo pour lui permettre de se rendre plus facilement à son école et pour venir suivre les cours de soutien chez son Professeur. C’est chose faite ! CHANDA a un vélo tout neuf !

LIRE LA SUITE
Change this in Theme Options
Change this in Theme Options